un regard, une opinion,

Mourir en tes mains …
19 mars, 2007, 19:11
Classé dans : humano

Même dans ce cauchemar  Je n’aurais voulu te perdre Je fis ce sacrifice chaque soir,  Et que seule notre union puisse être Je n’ai pas été homme à avoir eu honte  De pleurer de peur de mourir, Sans toi et m’aider à souffrir,  Ces instants, quand le souffle monte. Je t’ai aimé au-delà de ce rêve. Mon sentiment n’ayant souffert aucune trêve J’aurais vécu pour mourir en tes mains, Jusqu’à cet instant, t’aimer auras été mon dessein. 



Confession –
14 mars, 2007, 11:02
Classé dans : humano

Confession a ete ecrit et postee en Aout 2006 sur sanspretention.blogspirit.com  

Confession I pour ceux qui croient savoir alors qu’il en est rien ! En arrivant On les briefe, les averti L’Afrique est un bijou serti, De crèves-la-dal, de maladies et de vénalité. Vous serez l’autorité et eux à vos pieds ! Les africains sont différents de nous Ils seront à vos pieds pour un peu de sou Ils sont partis d’ici il y a 50 ans, Et nous dévalisent depuis mille ans Ils sont toujours là et se font appelés Expats’ Et pour eux il faut se mettre à 4 pattes En venant, Ils exportent leur merde Et souillent nos sœurs qu’ils perdent Tâchez de nous respecter Messieurs, Vous avez là, un peuple précieux. Tellement fier de ce que nous sommes Et nos cœurs ne se résument à un dogme Moi aussi j’emmerde le front national Rien à foutre, je vis au Sénégal Je suis nègre et tellement fier de l’être Et il n’est rien que je puisse vous permettre ! Ce n’est pas du racisme C’est ce dédain qui suscite ce prisme. Je suis né ici et je vis ici chez moi ! Foulez ma terre et respectez mes lois. Votre science ne m’est pas inconnue Quand de nous vous croyez avoir tout su. Encore je suis d’un peuple fier, Que vous avez su longtemps fait taire, Qui l’ouvre aujourd’hui pour l’honneur, Pour que vous sachiez ce qui est en nos cœurs.



Sénégalais et Américains : Même Combat !!!
4 mars, 2007, 15:54
Classé dans : magazine

J’en ai entendu des vertes et des pas mûres sur Lui, sa gouvernance, son arrogance et sa démagogie. J’ai été aussi témoin de 200.000 sénégalais, hommes et femmes – en âge de voter -, dans la rue scandant milles autres slogans juste pour qu’il dégage. Mais là ce matin, le réveil a été très dur. Je n’en ai pas cru mes yeux et je n’arrive pas à me l’expliquer. Par ailleurs et une fois pour toute, je leurs donnerais le bénéfice du doute quant à la transparence dont ce scrutin a joui.  Son bilan, son vrai bilan, nous n’allons pas nous le refaire ici. Le faux bilan est affiché partout dans les rues – et franchement si tout ce qu’il a apporté à ce pays se résume à ça – j’ai bien raison de penser qu’il eu fallu qu’il dégage. L’autre avait sa guerre : « laissez moi donc la terminer », lui a ses chantiers : « Il faut que je puisse TOUS les inaugurés ».  Plébiscité par une majorité certaine, je pense que tout leur camp en a été surpris, tellement les choses étaient mal foutues pendant cette campagne. Ils reviennent de très loin et gare désormais au sénégalais qui pourraient daigner se plaindre au moins dans les 100 prochains jours, je me ferais le plaisir de leur répondre qu’ils ont en fait une belle part de responsabilité.     

Je pense ne pas avoir le droit d’être déçu par les sénégalais, chacun fait ce qu’il veut en fait. Je suis par ailleurs inquiet par le fait que la direction de l’état est en les mains d’un vieux sénile dont le seul désir est que dans 20 ans qu’il puisse être enseigné une leçon d’histoire intitulée Abdoulaye Wade. Le Sénégal est plus grand que ça et je l’avais cru plus mature. Je suis tristement certain que nous souffrirons cinq ans  de plus et que le pire reste à venir.    


Meg Cabot |
p'tits et grands bobo's |
kcomelife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Zelf Black
| pèle-mèle
| licorne d'alsace